25 novembre 2015

|

Controverse

Aujourd’hui, la Grèce est à feu et à sang. Hier, elle nous mettait en garde. Mandatés par l’Olympe, les frères Épiméthée et Prométhée répartirent les attributs physiologiques parmi les mortels. Le premier dilapida ces qualités - force, vol, vitesse - parmi les animaux. Le second déroba le feu sacré aux dieux pour le transmettre aux hommes, leur enseignant les arts et techniques pour compenser leur absence de spécificité biologique. La mythologie grecque nous enseigne la singularité de notre espèce tout en nous déconseillant la posture d’Épiméthée : « celui qui réfléchit après ». Avons-nous compris l'avertissement ? Rien n’est moins sûr.

Commentaires (1)

Votre message sera publié après modération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Technologos Marseille-Aix a dit, le 18/01/2016 à 12:13:

Super votre plan !